Vivre intensément! …

Non, l’Aventure n’est pas toujours facile!…

L’aventure moto pour moi, c’est la liberté… C’est découvrir des pays et leurs cultures, rencontrer des gens, traverser des frontières, mais c’est aussi perdre mes repères, accepter l’inconnu, prendre les choses telles qu’elles sont, changer d’avis parfois, et regarder le monde tel qu’il est…

La préparation d’un tel voyage prend du temps… Je lis, je m’informe, je prends contact, je m’équipe, je fais des choix…  Et je ne pars pas seule! Je pars avec ma moto!

Donc je la prépare aussi! Changer les pièces, vérifier le moteur, prévoir les outils, les entretiens en cours de route…

Pour les étapes, je fais face à des dilemmes parfois! Décider de suivre un itinéraire qui ne me plait pas vraiment, mais qui est le point de passage obligé entre deux frontières… Accepter ou renoncer.

Non l’aventure n’est pas de l’improvisation, surtout quand on part seule!

Mais l’imprévu fait partie du voyage! Peut être même que c’est lui qui transforme le voyage en aventure!

C’est cet imprévu qui nous offre de magnifiques moments, qui nous fait vivre parfois des situations surréalistes, et qui, malheureusement, nous réserve aussi de belles galères!

Quand le moteur de ma moto me lâche au plus beau moment de mon aventure, je suis envahie  d’émotions! … Tristesse, déception, sentiment d’injustice…

Mais toutes ces émotions ne pourront rien pour moi dans ma situation!… Les regrets n’apportent rien. Il faut garder son courage, trouver des solutions et gérer le problème.

Se remplir de l’énergie que m’envoient toutes celles et ceux qui me soutiennent!

Et puis croiser un enfant en guenilles au hasard d’une rue et me dire que j’ai beaucoup de chance d’être là, même avec ma moto en panne…

Et puis les jours passent… les choses s’organisent pour le Fret de la moto, les formalités sont pénibles…. mais JE SUIS EN INDE!!

Oui mon aventure moto est terminée! Mais puisque je suis ici, il faut improviser un autre voyage. Sans moto, moins libre peut être, différent, mais profiter du moment présent, vivre tout ce que m’offre mon temps ici!

Partir admirer le Taj Mahal puis, pour quelques jours découvrir le Rajasthan.

Me fondre dans des foules de pèlerins, visiter le temple de Krishna, faire des selfies par dizaines, ou m’engueuler avec un brahmane escroc qui peut bien demander à tous ses dieux de me maudire mais je ne lui donnerai pas pas une roupie!! Je préfère acheter des fruits à une femme ou de la farine pour des enfants qui mendient pour leurs familles, parcequ’il me semble que ce brahmane repu n’a pas besoin de mes roupies!…

Des temples et des palais, des couleurs et des sourires, et puis aussi la poussière et la crasse, le bruit et la foule, et cette misère qui est partout…

En Inde, tout est démesuré! C’est triste gai moche sublime difficile drôle… mais c’est la VIE!!

Ici, la misère et la richesse se côtoient. Et la vie s’organise autour de cette immense inégalité. Certains passent leur temps dans des immenses malls luxueux, pendant que d’autres survivent dans leurs petites cabanes de bois et de tôle…

Biensur que non, on ne s’habitue pas à la misère! Biensur que non…

Voir des enfants dans leurs habits de misère est difficile à accepter. Voir des femmes ou des hommes recroquevillés sur les trottoirs est cruel… Et tous ces gens qui n’ont pour toit qu’une vieille toile déchirée … Voir la Pauvreté et la Désespérance est déchirant.

Mais l’Inde, ce n’est pas que ça!! Il y a aussi tous les autres! Ceux pour qui la vie est plus douce ou plus heureuse! Comme partout dans le monde, les inégalités s’éternisent…

Regarder le monde avec lucidité…  Qui pense que la vie ici bas est juste …

Samedi 19, le Fret est validé, je m’envole enfin pour Katmandou

Depuis le ciel, je vois ce petit pays dévasté par les coulées de boue… Le Teraï est sous l’eau, les routes sont coupées, cette année est exceptionnellement dramatique pour les populations du Sud… J’aurai eu beaucoup de mal à atteindre Katmandou avec la GS!…

Katmandou… Encore défigurée par le tremblement de terre de 2015.

Des rues en (interminables) travaux, beaucoup de monde et encore une circulation dense qui ajoute à l’air ocre et poussiéreux un peu plus de pollution…

Partir quelques jours pour profiter des montagnes. Découvrir la vie dans les villages, respirer l’air pur et voir les hauts sommets enneigés de la chaine des Annapurnas si le ciel nous le permet!

Passer de 1100m à 3200m d’altitude demande un peu de courage et d’efforts encore! Mais les paysages sont fantastiques, et les sommets à plus de 8000 m, imposants et majestueux sont une belle récompense!

La nature est splendide… Les rizières sont d’un vert éclatant, les forêts aux arbres gigantesques laissent parfois place aux cascades et aux roches brutes, mais ça grimpe et la vie des villageois est difficile.
Pas de route ici pour s’approvisionner. Juste le courage des hommes et des femmes qui portent sur leurs dos les choses indispensables à la vie et que les mules ne peuvent transporter (des frigos par exemple!…)

La vie est rude au Népal, et pourtant ici, les gens sont d’une gentillesse extraordinaire…

C’est la fin de la mousson, le ciel nous a offert quelques beaux moments de ciel bleu et ensoleillé, mais c’est encore la mousson, on a pu profiter aussi d’un très bel orage de montagne!

1/2 heure à marcher sous une pluie diluvienne avant de trouver enfin un petit refuge pour s’abriter. Equipement Gore tex ou pas, rien ne résiste à une telle pluie!

Nous étions en forêt, et les petites sangsues accrochées à nos chevilles se sont régalées!… un bonheur!

Mardi 29 août, la fin du voyage approche…

Retour à Katmandou… 9h de car pour 220 km de route! Epique!
Je me souviens, quand j’étais en moto, en Inde, et que je suivais un bus, je pestais me disais qu’ils conduisaient vraiment comme des cinglés!!! Ici, c’est pareil! Mais cette fois, j’étais dans le bus!!
Bhaktapur, le Temple de ChanguNarayan, Patan, le Temple des singes… Quelques beaux endroits encore avant de rentrer (la boule au ventre…)

Intense.

Cette aventure a été éprouvante souvent parfois, mais intense.

Des jours heureux et des jours libres…

Partager des moments avec des familles croisées sur ma route… Des rencontres chaleureuses même dans les endroits les plus hostiles.

De la chaleur du désert à la fraicheur des hautes montagnes, du bruit des villes au silence des vallées, des plaines désertiques à l’effervescence des villes, des belles routes aux pistes chaotiques…

Les kalashnikovs, les voiles et les privations, les vaches sacrées et les singes, la liberté, l’Histoire de ce monde, des maharajas et de leurs princesses, de leurs guerres aussi (ces guerres qui n’en finissent pas)… Et les Dieux, d’Allah à Vishnu, de Ganesh à Bouddha… et tout le reste…

Une magnifique aventure!

PS1:

Je remercie sincèrement toutes celles et ceux qui m’ont soutenue, surtout pendant mes moments difficiles! Vos messages ont été une grande aide pour moi et une source d’énergie et de courage! Merci!!! :)

PS2:
Pour ceux qui jugent que je suis inconsciente (au minimum), je m’en fous…

Je ne regrette rien.

La liberté a un prix parfois; celui de l’effort et de l’acceptation.
Le voyage pour moi, c’est être libre…. et j’étais libre… 

Street Art sur le mur en tôle d’un « café » au bord du lac de Pokhara – Népal

 

  1. Je ne sais pas si j’aurai eu le courage de rebondir et de repartir sur autre chose après la casse de Casper qui a sonné le glas du projet qui t’avais pris tant d’énergie tant en préparation que dans sa réalisation.

    Merci de nous avoir permis de suivre ton voyage pratiquement au jour le jour.
    Nous te suivions à travers tes récits et encore bravo pour avoir su transformer ton voyage. Tu nous a donné envie de continuer à te suivre et à te lire. Tu as su transformer un « Echec » en Réussite.

    A bientôt…

  2. Merci pour ton réçit.
    En fait, j’étais un peu en passager sur CASPER !!!
    Que de ressources et une belle philosophie pour ce voyage.
    J’apprécie beaucoup ta vision des choses dans  » Vivre intensément « .
    Tu n’es pas venue aux HU de Loupiac ?
    CASPER a trouvé un autre moteur ?
    J’imagine qu’un autre projet est déjà en cours.
    Portes toi bien

  3. Merci pour ton message!
    Casper est en attente d’un nouveau moteur, mais je pense que ça va se faire prochainement! Je suis passée au HU le samedi matin mais je ne suis pas restée! Tu y étais!?
    @ une prochaine fois alors! :)

  4. Bonjour,
    Je découvre ce nouveau voyage, j’avais admiré le précédent en Iran.
    Quel dommage, cette terrible panne !
    Un très beau texte final plein de sagesse écrit par une grande aventurière. Respect admiratif, surtout compte tenu de la moto que tu pilotes ! C’est très bien d’avoir réussi à poursuivre cette belle aventure sans elle, c’est une belle victoire. Bien cordialement.

  5. Merci Jef!
    Je vois sur ton blog que tu as aussi fait un beau voyage aussi en Iran! :)
    … Et beaucoup d’autres voyages aussi!